Stratégie

Un management ne peut pas se contenter d'avoir une conviction forte sur la valeur que l'entreprise. Encore faut-il que celle-ci soit reconnue par les actionnaires. La valeur n'est véritablement créée que si elle est reconnue par le marché.

La communication de l'equity story est bien sûr essentielle, mais elle doit s'appuyer sur des réalisations concrètes. Vendre un titre à des investisseurs, c'est leur promettre une séquence de flux et, au-delà, les convaincre de sa capacité à développer, maintenir, défendre, renouveler ses avantages concurrentiels. Le meilleur moyen de les convaincre qu'ils ont eu raison d'investir (ou qu'ils ont eu tord de s'abstenir) est de communiquer sur les progrès de la stratégie, et surtout ceux qui ont un impact sur la valeur de l'entreprise.

Cette rubrique porte sur la gestion de la valeur et sur les problématiques managériales suivies en priorité par les investisseurs : la sélection et la construction des avantages concurrentiels de l'entreprise, les choix d'investissements, la politique financière et plus généralement l'allocation du capital, la gestion des risques, la gouvernance et l'exécution stratégique, la mesure des performances, le choix des indicateurs clés et les systèmes de rémunération. 

La RSE est-elle pertinente pour l'actionnaire ?

Avec la persistance et l’approfondissement de la crise économique, la responsabilité sociale* est écartelée entre deux logiques. 

Un glossaire de la gouvernance (en anglais)

Le  Rock Center for Corporate Governance  de la  Stanford's Graduate School of Business  vient de mettre en ligne un glossaire des termes de…

Le Gouvernement d'entreprise en débats

Depuis 8 ans, j'ai le plaisir d'animer un séminaire à  SciencesPo  sur la  Gouvernance Financière , autre façon de dire le "Gouvernement d'entr…

Le mirage des "bonnes" pratiques : elles ne sont pas forcément le signe d'une bonne gouvernance

Comment expliquer que malgré la  prolifération  des  codes  de bonne gouvernance, la pression des  organismes professionnels  et des firmes…

"Corporate Governance matters " : un ouvrage essentiel pour comprendre la gouvernance d'entreprise

Il y a vingt ans, un comité présidé par sir  Adrian Cadbury  était institué en Grande Bretagne pour définir les conditions dans lesquelles le…

Quel taux sans risque quand plus rien n'est sûr ?

La  dégradation  de la note de l’Etat américain par S&P a  relancé  un débat parmi les auditeurs (voir  ICI  et  ICI ) et les…

Immatériels et valeur

En association avec l'observatoire de l'Immatériel (sponsorisé par  Deloitte ) et les étudiants de SciencesPo, le site EasyBourse consacre une …

La gouvernance : réducteur de risque ou facteur de progrès ?

Il est encore trop tôt pour savoir quelles sont les initiatives que l’Union européenne va prendre dans les mois et les années qui viennent dans…

Comment prendre en compte le facteur humain dans les évaluations financières ? (1ère partie)

L’une des critiques les plus constantes adressées au marché financier est qu’il ne tiendrait pas compte du facteur humain.

Gouvernement d’entreprise : Quand l’apparence l’emporte sur la substance

Contrairement à ce que l’on peut lire dans le  deuxième rapport annuel  sur le  code AFEP-MEDEF , «l’engagement des entreprises françaises…