Engagement

L'évolution la plus significative de ces dernières années en matière de gouvernance est incontestablement la volonté des investisseurs de dialoguer davantage avec les dirigeants voire les administrateurs. Cette tendance répond aux critiques qui avaient été formulées depuis longtemps sur l'apathie actionnariale, la disparition de l'affectio societatis illustré par la diminution de la durée de détention moyenne des actions. 

Paradoxalement, ce regain d'engagement est souvent critiqué par ceux qui avaient dénoncé le désintérêt des investisseurs. Malgré sa banalisation et et parfois sa légitimation (au moins par la recherche académique) l'activisme actionnarial suscite toujours des réactions violentes.

Cette rubrique porte sur les modalités d'un dialogue actionnarial moderne : le ciblage des investisseurs qui comptent (les investisseurs fondamentaux), le type d'information dont ils ont besoin pour prendre leurs décisions, les modalités de la communication financière et non financière. 

Le mirage des "bonnes" pratiques : elles ne sont pas forcément le signe d'une bonne gouvernance

Comment expliquer que malgré la  prolifération  des  codes  de bonne gouvernance, la pression des  organismes professionnels  et des firmes…

"Corporate Governance matters " : un ouvrage essentiel pour comprendre la gouvernance d'entreprise

Il y a vingt ans, un comité présidé par sir  Adrian Cadbury  était institué en Grande Bretagne pour définir les conditions dans lesquelles le…

Immatériels et valeur

En association avec l'observatoire de l'Immatériel (sponsorisé par  Deloitte ) et les étudiants de SciencesPo, le site EasyBourse consacre une …

La gouvernance : réducteur de risque ou facteur de progrès ?

Il est encore trop tôt pour savoir quelles sont les initiatives que l’Union européenne va prendre dans les mois et les années qui viennent dans…

Gouvernement d’entreprise : Quand l’apparence l’emporte sur la substance

Contrairement à ce que l’on peut lire dans le  deuxième rapport annuel  sur le  code AFEP-MEDEF , «l’engagement des entreprises françaises…

Haro sur l’auditeur ?

Après les banquiers, les  fonds alternatifs  et les  agences de notation , le prochain coupable de la crise est peut-être  l’auditeur .

Pour l'AMF, le comité d'audit porte bien son nom

Le 22 juillet 2010,  l’AMF  a mis en ligne ses  recommandations  sur la mise en place des comités d’audit à la suite des  travaux du groupe…

La bonne gouvernance donne plus de valeur à la fair value !

L'une des critiques adressées à la norme  SFAS 157  (Fair Value Measurement) réside dans le caractère hautement subjectif des évaluations en…

Le nouveau code de gouvernance britannique

A l’issue d’un processus de révision lancé au cours de l’année 2009, le  FRC  (Financial Reporting Council) vient de publier le nouveau …

Un rapport australien sur les recommandations adressées aux administrateurs

Le CAMAC (Corporations and Markets Advisory Committee) qui dépend du gouvernement australien avait été chargé d'examiner l'opportunité d'émettre…